Sample Sidebar Module

This is a sample module published to the sidebar_top position, using the -sidebar module class suffix. There is also a sidebar_bottom position below the menu.

Sample Sidebar Module

This is a sample module published to the sidebar_bottom position, using the -sidebar module class suffix. There is also a sidebar_top position below the search.

Search our Site

Il existe deux guides touristiques qui fournissent un nombre d’informations variées sur le Togo : « le petit futé Togo » et « le guide du routard Afrique de l’ouest ».On peut trouver également d’autres renseignements sur différentes sites Internet.


  • Généralités

Il existe deux guides touristiques qui fournissent un nombre d’informations variées sur le

Togo : « le petit futé Togo » et « le guide du routard Afrique de l’ouest ».On peut trouver également d’autres renseignements sur différentes sites Internet.

Le Togo : Petit pays, Situé en Afrique de L’Ouest est indépendant le 27 Avril 1960 sous la domination française. Il est limité au Nord par le Burkina-Faso, au Sud par l’Océan atlantique, à l’Est par la République du Bénin et à l’Ouest par la République du Ghana.

Avec une Superficie de 56600 km2 le Togo s’étend sur 600 km du Nord au Sud et 120 km d’Est en Ouest. Sa capitale est Lomé. La population togolaise est d’environ 6.000.000 d’habitant avec plus de 45 ethnies repartie en deux groupes à Savoir :

  • aire culturelle
  • aire-Oti-Volta

Religions Animiste, 20% de la population : chrétienne, 10% musulmane

Monnaie Franc CFA (parité fixe avec l’Euro)

  • Historique

L’époque coloniale

Le Togo faisait partie de la côte des esclaves, l’une des premières régions où les Européens ont commencé à pratiquer la traite des Noirs. En 1884, l’explorateur allemand Gustav Nachtigal signe un traité de protectorat avec le chef du lac Togo, et l’année suivante, au congrès de Berlin, la côte togolaise est attribuée à l’Allemagne. L’Allemagne s’empresse de faire valoir ses droits le plus loin possibles sur l’arrière-pays. En 1914, après l’éclatement de la Première Guerre mondiale, une opération conjointe franco-britannique force les Allemands, retranchés à Atakpamé, à capituler dès le mois d’août 1914.

En 1920, la France et la Grande-Bretagne procèdent au partage définitif du pays. Lomé et toute la région côtière. En 1922, la Société des Nations confie un mandat aux puissances coloniales pour l’administration de leur territoire respectif. Le 13 décembre 1946, l’Organisation des Nations unies (ONU) place ces mandats sous le régime international de la tutelle.

En 1956, à l’issue d’un référendum, le Togo britannique est incorporé à la Côte-de-l’Or, qui devient le Ghana au moment de son indépendance en 1957. Les Ewé refusent ce choix qui consacre la partition de leur peuple, dont le territoire s’étendait avant la colonisation européenne de Notsé aux rives de la Volta. Cet éclatement nourrira par la suite des tensions périodiques entre Ghana et Togo.

L’indépendance

En 1958, un nouveau référendum, organisé sous l’égide de l’ONU, permet au Togo français d’accéder à l’autonomie en tant que république, au sein de la Communauté française. L’Union des forces du changement, qui milite pour une indépendance totale, dirige le premier gouvernement autonome. Sylvanus Olympio, leader du parti, originaire du Sud, devient chef du gouvernement. En février 1960, il refuse l’offre du président ghanéen Kwame Nkrumah d’unir les deux pays. Le Togo devient indépendant le 27 avril 1960, et obtient un siège à l’ONU en septembre.

En janvier 1963, le président Olympio est assassiné lors d’un putsch militaire. Nicolas Grunitzky est alors chargé par l’armée de former un gouvernement provisoire et assume les fonctions de président. Une nouvelle Constitution est adoptée par référendum. En janvier 1967, l’armée est à l’origine d’un nouveau coup d’État et place à la tête du gouvernement le chef des armées Gnassingbé Eyadéma, un Nordiste kabyé ayant participé au putsch de 1963. La Constitution est abrogée et le corps législatif dissous. En avril, Eyadéma endosse les fonctions de président et de ministre de la Défense. Le Rassemblement du peuple togolais (RPT), fondé en 1969, devient l’unique parti autorisé, et une nouvelle Constitution est promulguée en décembre 1979. L’opposition, composée surtout de « Sudistes », anciens partisans d’Olympio, ne désarme cependant pas. Après deux tentatives de complot contre le régime en 1970 et 1974, l’attentat manqué, organisé en 1986 par un commando infiltré depuis le Ghana déclenche de violentes manifestations à Lomé et une intervention de la France, qui craint une déstabilisation du régime.

  • POLITIQUE

Institutions politiques

La Constitution de la quatrième République togolaise promulguée le 14 octobre 1992 institue un régime semi-présidentiel. Le pouvoir exécutif est bicéphale.

  • Langues

La langue officielle du Togo est le français. Celui-ci est utilisé dans le commerce et dans l’administration. Le français n’est pas parlé et compris par tous, notamment dans les villages reculés. Dans les villes, un grand nombre de personnes sait parler la langue de l’Hexagone. Il existe de nombreux dialectes au Togo, propre à chaque région et sous-région. Le plus répandu est celui parlé dans le Sud du pays est l’Éwé. Cette langue est souvent utilisée par ses habitants pour communiquer entre eux. Ils sont d’ailleurs très volontaires à apprendre les bases aux bénévoles. L’étranger peut paraître gêné lorsqu’il se trouve au milieu d’une discussion éwé, il peut se sentir exclu. Dans ce cas, il faut rappeler que la langue parlée au cours des chantiers est le français et parfois l’anglais.

  • Togo climat

Situé dans la zone intertropicale le Togo jouit d’un climat tropical humide au sud (Lomé à Blitta) et d’un climat Soudanais au Nord (Blitta à Dapaong) avec deux saisons non alternées.

Au sud (régions Maritime et des Plateaux), où règne un climat de type équatorial, on distingue deux saisons pluvieuses et deux saisons sèches :

  • la grande saison pluvieuse va d'avril à juillet.
  • la petite saison de pluie dure de septembre à octobre.

La pluviométrie annuelle est en moyenne de 800 à 1 000 mm).

Au nord règne un climat de type tropical caractérisé par une seule saison pluvieuse allant d'avril à octobre, et une seule saison sèche de novembre à mars.

De décembre à janvier, les vents faibles mais secs de le harmattan soufflent du nord-est et apportent son air sec et poussiéreux certains jours.

La période la plus chaude est comprise entre la mi-février et la mi-avril.

La température diurne moyenne sur l'ensemble de l'année doit se situer aux alentours de 30°C à Lomé et plutôt 33°C au nord. L'amplitude thermique est faible au sud et augmente au fur et à mesure de l'approche du Sahel.

  • Togo végétation et Faune

Le Togo connaît deux types de végétation à savoir : la savane et les forêts (les forêts de montagne et les forêts de galerie). Sa faune est surtout abondante au Nord du Togo.

Le climat, la végétation et la faune offre au Togo une opportunité pour le tourisme.

  • Togo Agriculture

Moteur principal de l'économie nationale par rapport à sa contribution au Produit Intérieur Brut évaluée à 42% en 2007, l'agriculture togolaise fournit plus de 20% des recettes d'exportation et emploie 75% de la population active. Les principaux produits de rente, notamment le coton, le cacao, le café contribuent à hauteur de 9% en moyenne au PIB agricole alors que les produits vivriers restent le principal sous-secteur de l'économie agricole nationale et représentent 69% du PIB agricole brut du pays. Tournés vers l'autoconsommation, les produits varient sensiblement des régions méridionales aux régions septentrionales : l'igname dans les préfectures de Tchaoudjo et des plateaux ; le mil dans la Kozah et le Doufelgou ; le riz dans le Zio et l'Avé, le maïs sur toute l'étendue du territoire national.

Avec des terres riches cultivables dont près de 3,4 millions d'hectares correspondent à 60% de l'ensemble des parcelles, 25% des exploitations bénéficient d'un appui conseil alors que 89 % sont labourées avec le petit matériel aratoire et 10% avec la culture attelée. A peine 16% reçoivent de l'engrais tandis que moins de 3% des superficies vivrières sont ensemencées avec des graines sélectionnées. Plus de 75% des agriculteurs pratiquent l'élevage.

La plupart des paysans togolais s'adonnent aux cultures vivrières : les céréales, les tubercules, les légumineuses et les fruits.

  • Pauvreté et mouvements associatifs

Le Togo fait partie des pays les plus pauvres au monde avec moins de un dollar (1$) par jour et par personne. Plus de 60 % de la population togolaise vive essentiellement de l’agriculture, 15 % dans la fonction publique et le reste du secteur informel.

Le pays manque cruellement d’infrastructures routières et médicales, d’accès à l’eau et à l’électricité… L’environnement se dégrade de façon rapide et très inquiétante.

 

Galerie Photos

  • Photo
  • Photo
  • Photo
  • Photo
  • Photo
  • Photo
  • Photo
  • Photo
  • Photo
  • Photo
  • Photo
  • Photo
  • Photo
  • Photo
  • Photo
  • Photo
  • Photo
  • Photo
  • Photo
  • Photo
  • Photo
  • Photo
  • Photo
  • Photo
  • Photo

Nos Visiteurs

086851
Today
Yesterday
This Week
Last Week
This Month
Last Month
All days
135
148
1009
84451
3405
8885
86851
Your IP: 34.204.191.31
2019-10-18 14:30